Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Poey - Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

[Prolongations] L'art du rire

© Photo Y.P. -

© Photo Y.P. -

En raison d'un succès très mérité, le spectacle L'art du rire, de Jos Houben, sera prolongé les jours et heures suivants :

Du 3 au 5 mars à 19h, du 21 au 23 avril à 19h, le 29 avril à 19h, le 30 avril à 21h, le 5 mai à 19h , le 7 mai à 21h, le 15 mai à 21h, du 9 au 20 mai à 21h, du 26 et 29 mai à 21h.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.
Je vous remets en mémoire ce que j'écrivais très récemment.

-----------------------------


Sa leçon vaut bien un fromage, sans doute !
En l'occurrence, un camembert !
Bien fait, le camembert !


Car enfin, ne le niez pas, n'avez-vous jamais éprouvé le besoin d'imiter un camembert ?

Oncques n'avez-vous envisagé seulement comment apprendre à mimer la croûte, la crème, le coulant ?


Ne cherchez plus ! Jos Houben est le professeur qu'il vous faut !
Son spectacle, l'art du rire, est une épatante conférence à destination de ceux qui veulent vraiment comprendre le rire, son origine, ses mécanismes, ses tenants et aboutissants et ses différentes problématiques.

Et puis, surtout, ce spectacle est un moyen avant tout de rire parfois à gorge déployée.

 

© Giovanni Cittadini Cesi

Durant une bonne heure, Jos Houben va se livrer à une dissection en règle du mécanisme qui consiste à faire fonctionner ses muscles zygomatiques.

Avec des exemples bien choisis, des énonciations de postulats et autres lemmes en matière de mécanique et physique du rire, avec également et peut-être surtout des démonstrations, le comédien belge va nous délivrer son pédagogique message.

L'homme est avant tout un remarquable et incroyable observateur de ses concitoyens et contemporains.
Faut-il avoir une sacrée capacité à regarder et à analyser ce qui provoque l'hilarité chez les autres, pour être capable de reproduire sur scène ces gestes, ces postures, ces chutes, ces hésitations, ou ces comportements décalés et burlesques !

Jos Houben commence son brillant et subtil exposé par nous parler du corps.
C'est un prof qui nous donne un cours sur le corps.
Le corps, révélateur de nos sentiments et nos émotions.
La verticalité, ce caractère propre de l'homme, comme le rire d'ailleurs, qui est le point de départ de tout.

Suivront les démarches, les postures, les chutes, vecteurs par excellence du rire.

Nous avons devant nous un prodigieux mime.
Ses exemples et démonstrations sont imparables. Ce qu'il nous montre déclenche vraiment l'hilarité.

Le passage sur la représentation sur une scène d'un ivrogne m'a beaucoup frappé.


Dans un premier temps, il nous montre ce que ferait l'élève-comédien débutant pour interpréter un homme ou une femme en état d'ébriété.
Et puis, dans un deuxième temps, il nous montre sa façon, qui est évidemment beaucoup plus parlante, précise et évocatrice.
Je ne vous détaille évidemment pas comment il s'y prend, mais ce passage est très étonnant, en plus d'être très drôle.

 

© Giovanni Cittadini Cesi

Et le comédien-professeur de poursuivre son cours.
Ses adresses au public sont épatantes.
Il traite certains spectateurs de sadiques, ceux qui rient vraiment beaucoup de ses exemples de chutes, et puis il va même se moquer de lui-même :  « quelle étrange façon de gagner sa vie, tout de même ! »

Un spectateur sera mis à contribution pour les besoins d'une démonstration chapelière. Le moment est savoureux, le spectateur en question est même appelé à se venger.

Autre moment vraiment hilarant, celui qui traite de l'anthropologie animalière.
Jos Houben nous donne les clefs pour jouer une poule, une vache, ou encore... un poisson.
Sans oublier, j'ai commencé mon papier par ceci, la reproduction sur scène et avec le corps d'un camembert, d'un crottin de Chavignol et d'un morceau d'un britannique Cheddar.

Tout ceci relève du grand art. Celui de décortiquer le mouvement issu d'une situation engendrant le comique, après l'avoir très finement observé, pour le reproduire afin de provoquer le rire des spectateurs.

Ce spectacle est une très subtile leçon de théâtre, un cours très abouti sur le rire, une master-class très riche d'enseignements.
On rit énormément, on ressort de La Scala un peu plus intelligent à avoir côtoyé ce professeur émérite en la matière.
On en apprend autant sinon plus qu'en lisant ou relisant tout Bergson.

Les étudiants de Jos Houben, scolarisés dans la prestigieuse école internationale de théâtre Jacques-Lecoq, ces étudiants-là doivent se régaler !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article