Ancien malade des hôpitaux de Paris

Publié le par Yves POEY

Ancien malade des hôpitaux de Paris

Jubilatoire ! Hilarant !
La vision de la médecine hospitalière de Daniel Pennac est pleinement servie par Olivier Saladin qui, pendant pratiquement une heure et demi illumine le plateau de sa présence, de sa faconde et de son humour.
Sa capacité à faire vivre cette brochettes de personnages parfois complètement allumés, cette capacité-là force le respect.

La galerie de médecins qu'il incarne génère sans discontinuer des éclats de rire, mais aussi une vraie réflexion sur le monde hospitalier, les rapports internes/mandarins, ignorants/sachants, soignés/soignants...
Saladin, sans forcer le trait, va à l'essentiel : décrire des caractères forts.

La mise en scène de Benjamin Guillard sert pleinement le comédien : le plateau, les accessoires sont très habilement utilisés.
J'ai particulièrement apprécié la création-lumière très élaborée, très précise, qui elle aussi, participe pleinement à cette belle réussite de la saison.

Publié dans Critique

Commenter cet article