Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Poey - Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

Philharmonie... Ni peau d'chien

© Photo Y.P. -

© Photo Y.P. -

Les fidèles lecteurs de ce site le savent bien : Jean-Paul Farré est l'un de mes héros.


J'aime ses spectacles, j'aime sa douce folie, son humour tendre ou caustique, j'aime son sens du non-sens et de la démesure.
Et puis surtout, j'aime son écriture.


Jean-Paul Farré est un auteur, un vrai. S'il fallait une preuve une seule de ce que je viens d'avancer, ce serait le formidable texte de son dernier spectacle en date, « Le pavé dans la Marne », joué la saison passée au Lucernaire.

C'est en grande partie de cette écriture que tout le reste découle.
Jean-Paul Farré vient de publier son dernier ouvrage en date « Philarmonie... Ni peau d'chien. »


Dans ce petit livre de soixante-dix-sept pages, figurent trois nouvelles « fantaisistes sur nos classiques ». Je cite l'auteur.
Dans ces trois textes, j'ai retrouvé cette folie poétique, cet amour des mots et des bons mots qui m'enchantent tant.


Dans la première, « La dernière cène de ménage », Jean-Sébastien Bach se prend pour le nouveau messie. Au nom du Père et du Jean-Sébastien, pourrait-on presque affirmer !
A grand renfort de tours de magie et de passe-passe, il va tenter d'hypnotiser ses disciples.


La seconde nouvelle est ma préférée. Elle s'intitule « Le mal imaginé ».
Ludwig, le seul, le vrai, à savoir Van Beethoven, ce Ludwig était-il vraiment sourd ?
Il est parfois tentant de s'affubler de ce handicap, pour savoir ce que l'entourage pense ou ne pense pas de vous, ou alors pour profiter de cette soi-disant infirmité pour faire parler de soi.
Jean-Paul Farré fait s'interroger le musicien, avec humour, bien entendu, mais également avec une très touchante sorte de tendresse.


La troisième nouvelle intitulée « Un 29 février pas comme les autres » met en scène W.A. Mozart rencontrant Franz Schubert. Cette rencontre impossible, l'auteur de La Flûte enchantée et de tant d'autres chef-d'oeuvres étant mort trop tôt.


Ces textes sont illustrés par Franck Pucques.

Alors une question se pose bien évidemment...
Jean-Paul Farré portera-t-il sur un plateau ces petits bijoux littéraires ?
Allez donc savoir....
------

Philarmonie... Ni peau d'chien
Trois nouvelles fantaisistes sur nos classiques
Par Jean-Paul Farré, illustrations Franck Pucques
Editions Riveneuve/Archambaud

 

© Photo Editions Riveneuve
undefined
Jean-Paul Farré - © Photo Agence A.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article