Passage à ta bague

Publié le par Yves POEY

Si j'en crois les messages privés laissés sur l'interface prévue à cet effet de ce blog, vous avez été quelques-uns à être intrigués par l'objet ci-dessous :

Passage à ta bague

Cet objet est une bague, rien ne vous échappe, mais pas n'importe laquelle des bagues.
Eh non.
Il s'agit rien de moins que la bague de...... Richard III d'Angleterre.
Si j'en crois votre air un rien interloqué, quelques précisions s'imposent.
L'origine de cette bague remonte en janvier dernier, à l'époque où l'excellent Thomas Jolly, Metteur en scène de son état, monta à l'Odéon la pièce de William Richard III.
(Cette pièce faisait suite aux dix-huit heures (oui oui, vous avez bien lu, dix-huit heures) que durait le "Henry VI", la trilogie précédant Richard III).
J'avais exprimé mon enthousiasme ici même :

http://delacouraujardin.over-blog.com/2016/04/richard-iii.html

Ce soir-là, les spectateurs étaient debout au moment des saluts !

(c) Photo I. Piroux

(c) Photo I. Piroux

Thomas Jolly et sa compagnie, la Piccola Familia, avaient imaginé tout un dispositif dans un container, sur le parvis de l'Odéon, un dispositif scénique intitulé R3m3 représentant le bureau du roi sanguinaire.
Voici ce que disait le metteur en scène à l'époque :

"Et puis nous avons inventé cet objet bizarre appelé R3m3 . Au départ, c'était une pure idée de scénographie. Comme dans ces films d'aventure où un pan de bibliothèque bascule pour découvrir le repaire secret du monstre, j'avais pensé à un espace dérobé contenant le QG de Richard.
On n'a pas gardé l'idée dans le spectacle. Du coup, nous avons recréé le bureau de Richard III dans un container. Il y entasse tous ses souvenirs depuis l'enfance : ses dentiers, ses prothèses, son ordinateur. On y assistera aussi à une résurrection inattendue... La visite se fait par groupes d'une dizaine de personnes et dure une vingtaine de minutes. L'ensemble combine de l'artisanat d'art et des éléments numériques. Des capteurs réagissent aux passages des visiteurs et déclenchent certaines choses...
"

(c) photo Ouest-France

(c) photo Ouest-France

Danc ce container, on trouvait notamment une imprimante 3D qui, pendant la visite, fabriquait une petite bague en matière plastique jaunâtre.
Ah ! Nous y voilà, vous entends-je maugréer dans vos barbes !
Une question se pose, alors : pourquoi une bague, et pourquoi pas une chaussure, une ceinture ou encore une boucle d'oreille ?
Tout simplement à cause du tableau le plus célèbre représentant le terrible roi :

Passage à ta bague

Des "complicités internes" m'ayant prévenu de cette installation, j'ai pu récupérer cette bague, la peindre et l'exhiber fièrement !
A tel point que Thomas Jolly me renvoya ce tweet :

Passage à ta bague

Voilà, vous savez tout !
Vous avouerez que c'est un objet collector, non ?
 

Publié dans Divers

Commenter cet article