Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Poey - Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

Circus incognitus

© Photo Y.P. -

© Photo Y.P. -

Avec Jamie Adkins, les objets non seulement ne sont plus inanimés, mais il est quasiment certain qu'ils ont une âme !
Entre les mains de ce gaillard, ces objets-là vont tour à tour se mettre en mouvement, défier l'apesanteur, accepter ce qu'il leur fait faire ou bien se montrer au contraire très récalcitrants.

Ce qu'il va nous proposer va mêler une prodigieuse habileté technique en matière de jonglage, un humour très anglo-saxon, sans oublier une merveilleuse forme de poésie.

Oui, la façon qu'a Mister Adkins de manipuler toutes sortes d'étonnants accessoires, très inhabituels entre les mains d'un jongleur, cette façon-là relève d'une poésie presque surréaliste.
Il faut parfois se pincer pour croire ce que l'on voit.

Tout part d'idées « très simples » sur le papier.
Témoin cette entrée en scène sur le fait pour le personnage que l'artiste interprète de jouer avec le rond de lumière de sa torche électrique.
C'est presque féérique de voir « rebondir » cette petite tache brillante sur le mur du lointain...

Ce personnage, c'est un homme un peu timide, qui aura beaucoup de difficultés à s'adresser au public par la parole. Il lui faudra trouver d'autres modes d'expression.
Les adresses au public seront donc très spirituelles et très drôles. Des petits cris, des running gags, des gestuelles très particulières.

 

Evidemment, j'ai pensé au célèbre personnage « Stanley », interprété naguère au cinéma par Stan Laurel.

On retrouve d'ailleurs une certaine ressemblance physique entre Jamie Adkins et le célèbre acteur.
 

Et bien entendu, les spectateurs sont complètement subjugués par les différents numéros de jonglage très inhabituels, à l'hallucinante maîtrise technique.

Ce qu'il va faire de sa chaise et du grand carton qu'il pousse devant lui est magistral.

Son pantalon, son chapeau, son caleçon serviront à des moments de clowneries et de jongleries poétiques.

Non seulement Jamie Adkins a plus d'un tour dans son sac, mais il a également des oronges qu'il va sortir du sac en question et qu'il va distribuer au public.
Pour en faire quoi ?
Ne comptez-pas sur moi pour vous en dire plus, mais ce sera hilarant et bluffant ! Désormais, je ne regarderai plus mes fourchettes qu'avec le plus grand respect !

Combien de balles blanches pourra-t-il ensuite fourrer dans sa bouche, lui faisant prendre des mimiques désopilantes ?
Là encore, ce sera une très grande maîtrise de l'art de jongler.

Et puis le « Grand Finale » arrivera !
Mister Adkins va nous révéler une autre corde à son arc : il est également un funambule émérite.

Il lui faudra tout d'abord tendre le fil entre les deux mâts, ce qui sera le prétexte à des facéties elles aussi hilarantes, notamment au moyen d'une drôle d'échelle !
Et puis, nous serons encore une fois bouche bée devant ce que nous verrons !

On l'aura compris, Jamie Adkins nous propose un merveilleux show dans lequel il mêle bien des disciplines artistiques circassiennes.

Ce spectacle, qu'il faut absolument aller applaudir, est un véritable moment de bonheur, alliant technique irréprochable, humour ravageur , grâce et poésie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article