Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Poey - Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

Magic box

(c) Photo Y. P. -

(c) Photo Y. P. -

Et hop ! C'est dans la boîte !
C'est en effet une boîte (magique, évidemment...) qui sera le fil conducteur de tout le spectacle de JeanLuc Bertrand.


De cette boîte, plaquée pendant pratiquement tout le show contre des parois en imitation pierres, sortiront une foultitude d'objets divers et variés, qui permettront au prestidigitateur-mentaliste de réaliser ses tours.


Tout au long de cette heure et demie, la (très) bonne humeur, le rire, la précision dans l'exécution des tours, le savoir-faire du magicien, tout ceci va régner.


Ca, et l'interactivité avec le public.
Si vous vous retrouvez assis dans les quatre-cinq premiers rangs, dites-vous bien que Jean-Luc Bertrand risque fortement de vous « vanner », voire de vous mettre personnellement à contribution et montant sur le plateau.


N'est-ce pas Nicolas, vous qui avant-hier soir avez passé la soirée à être « pris à partie » ?
Bien entendu, tout ceci est très drôle et reste bon enfant.

 

A propos d'enfant, même ceux-ci sont souvent mis à contribution.
Nous, les autres, nous rirons beaucoup, nous qui resterons tranquillement assis, à voir les autres mis à l'épreuve.


Si la majorité des tours est assez connue (on peut en acheter sur Internet, comme le carton volant, la cigarette qui lévite et qui se dirige toute seule vers la bouche du magicien, j'en passe et non des moindres), ce qui « saute aux yeux », c'est la grande maîtrise et la grande vitesse d'exécution de l'artiste. Ce n'est pas parce qu'on achète un tour sur un site spécialisé que l'on sait l'exécuter.
Chapeau bas, M'sieur !


Que de technique, que de travail, que d'heures de répétition, quelle virtuosité et de vitesse dans l'exécution !


Les tours de mentalisme sont eux aussi bluffants, et je défie quiconque n'étant pas du métier de ne pas se dire à un moment « Mais comment-fait-il donc ? » !
Bluffant, vous dis-je!


Même en cas de tout petit raté, (un élément qui ne brûle pas totalement, JeanLuc Bertrand rattrape le coup sans difficulté, avec humour, et tout passe comme une lettre à la poste.


C'est Arthur Jugnot qui signe la mise en scène. 
Là aussi, tout va très vite, ça pulse, ça n'arrête pas, pas de temps morts, c'est du grand spectacle.
L'assistant du magicien génère bien des fou-rires par le biais de scènes de comédie très drôles.
Un assistant assez inhabituel, il faut bien le dire, et qui fera son entrée en scène par le biais d'un numéro de mentalisme assez sophistiqué, qui fonctionne à la perfection.

C'est donc un excellent moment que l'on passe au Théâtre de la Renaissance, en compagnie d'une vrai virtuose de la manipulation.
C'est bon d'être manipulé, parfois, non ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article