Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Poey - Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

Laura Domenge, pasSages

(c) Photo Y.P. -

(c) Photo Y.P. -

C'est une ouvreuse haute en couleurs qui débarque dans la salle noire du Lucernaire.
Armée du panier rectangulaire qui va bien, Laura Domenge fait elle-même le job. Elle propose des bonbons, des sucettes, de la coke.
Moi, malgré mon premier choix, j'ai récupéré une sucette. A l'orange.


D'emblée, et avec ce premier sketch introductif, la comédienne attrape le public. Elle ne le lâchera plus jusqu'à la fin du show.


Le one-woman-show de Laura Domenge ne ressemblera pas à ceux auxquels on assiste trop souvent.

Ici tout est vraiment original, il n'y a rien de copié ici ou là.
Il ne s'agira pas pour elle de raconter uniquement sa vie.
Les textes, concoctés avec son complice Christian Lucas, sont vraiment aboutis, il y a là une vraie écriture.


Bien entendu, elle évoquera néanmoins des moments de son existence qui ont fait d'elle ce qu'elle est devenue.
Est-elle encore une enfant, une ado, est-elle une femme ? Elle-même doute, semble-t'il.


En barboteuse noire sur un chemisier blanc, mais en « collant [troué, ndlr...] de pute », comme elle l'annonce elle-même, montée sur des talons hauts dorés, on sent bien que le personnage doute.
C'est un euphémisme.


D'entrée de jeu, dans sa façon de se présenter, la jeune femme est irrésistible, et déclenche l'hilarité du public.

 

Ce qui est épatant dans ce spectacle, c'est que la comédienne va incarner tout une galerie de personnages plus drôles les uns que les autres.
Des vrais personnages, des caractères plus typés les uns que les autres. On frise parfois le surréalisme.


J'en veux pour preuve ce sketch du chaton ado qui mue, (c'est assurément mon préféré), un jeune minou qui va exprimer sa difficulté de vivre au moyen d'un rap férocement auto-tuné...
C'est irrésistible et délirant de drôlerie !


Le psychanalyste « humoriste » tirant sur sa pipe (oui oui...) est lui aussi formidable !


Loi du genre oblige, la comédienne interagit avec le public, elle joue avec les spectateurs.
Ce soir-là, un Yves (un autre...) ne regrettera pas son billet d'entére au Lucernaire.
Pas vrai, Yvounechou ?


Une réelle vis comica, une vraie force comique se dégage de Melle Domenge.


Quelle présence, quelle belle manière d'utiliser tout le plateau sans aucun décor, à part deux chaises au lointain, (ses chorégraphies grimacières sont à cet égard emblématiques...), quelle facilité à retomber sur ses pieds après avoir apostrophé tel ou tel spectateur.


Bref, vous l'aurez compris, je ne me suis pas ennuyé un seul instant !


A la sortie du spectacle, Laura Domenge remet une carte postale à chaque spectateur.
A cette occasion, elle m'a demandé si j'avais passé une bonne soirée.
Ma réponse ne pouvait pas être plus sincère : « Oui ! »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article