Trinidad - Gardez le sourire !

Publié le par Yves POEY

(c) Photo Y.P. -

(c) Photo Y.P. -

On continue à l'appeler Trinidad !
Et c'est tant mieux !
(Et au passage, Trinidad, c'est son vrai prénom, un prénom qui nous fait bien comprendre que ses origines familiales ne sont pas forcément finlandaises...)

Quel plaisir de la retrouver, Trinidad, celle qui fut la talentueuse chroniqueuse que l'on sait dans l'émission le Fou du Roi de Stéphane Bern, sur France Inter.

Et de constater qu'elle n'a pas perdu de son humour, de sa verve, de sa faconde et de son débit si particulier.

Quel plaisir de retrouver ses sketchs, ses parodies, ses personnages fétiches et ses meilleures chroniques !

Car pour ce Best-of au Petit Casino (l'un des derniers vrais café-théâtre de la capitale), elle a convoqué sa célèbre gardienne d'immeuble, pleine de bon sens et qui dit ses quatre vérités au personnel politique, au président « Pays-Bas », aux hommes, aux mâles, à son mari...

On retrouve également le fameux Maître Dong, philosophe-acupuncteur-tailleur-cuisinier de son état, qui assène ses maximes définitives plus vite que son ombre.

Trinidad, pendant une heure, tient parfaitement sa salle, n'hésitant pas à apostropher le public en se moquant gentiment et en vannant les « malheureux » mâles du premier rang. (C'est la loi du genre « one-oman-show ».)

Ce soir-là, Eric, Nicolas (qu'elle a rebaptisé Tsing Tao) et surtout Jean-Edouard (ça ne s'invente pas...) sont repartis avec bien des souvenirs...

Un sketch drôlissime a particulièrement retenu mon attention, celui où elle raconte son enfance et son adolescence, et notamment les rapports compliqués (c'est un euphémisme) avec sa mère.
Il s'agit là, sous couvert d'un humour ravageur, d'une très fine analyse des relations qui peuvent s'installer (ou se désinstaller...) entre une mère et sa fille.

Ce n'est pas par hasard que Trinidad est titulaire d'une maîtrise de psychologie : il y a là la forme du one-woman show, mais il y a également un vrai fond dans le propos.
C'est véritablement une fine observatrice de ses contemporains.

Un autre moment jubilatoire concerne le fait que Trinidad avoue avoir réalisé son rêve d'être Clodette... Oui, elle a été effectivement été Clodette.
Une seule fois.

Je vous laisse le soin de découvrir le fin mot de cette histoire à la fois vraie et désopilante.

Et puis, il y a également de vrais moments politiques, au sens noble du terme.

Trinidad assume le fait d'être athée.

Elle se moque donc des trois religions, qui dit-elle avec raison, ont ceci de commun de rabaisser et d'avoir peur des femmes.
Et de s'en donner à cœur joie de nous fournir quelques exemples hilarants bien sentis.

Vous l'aurez compris, j'ai passé une très bonne soirée avec cette femme drôle, intelligente, qui n'hésite pas non plus à se moquer d'elle même, ce qui est un vrai gage de sincérité et de talent.

-----

Au sortir de son show, Trinidad a accepté de répondre à mes questions.
Cet entretien web-radio sera diffusé ici même dans les jours qui suivent.

Trinidad - Gardez le sourire

au Petit Casino
Café-théâtre
17 rue Chapon
75003 Paris
Tél: 01 42 78 36 50

Tous les soirs à 21h00

 

http://www.trinidad-g.com/

Publié dans Critique

Commenter cet article