Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la cour au jardin

Des critiques, des interviews webradio.

De la cour au jardin

HAROUN

HAROUN

Attention : un grand humoriste est arrivé !

Enfin un stand-up où le "stand-uper" ne parle pas de la seule chose qui l'intéresse vraiment : lui-même !

Haroun ne parle pas de lui : on ne saura pas d'où il vient, on ne connaîtra rien de son enfance, on ignorera tout de sa vie passée.


En revanche, au cours de cette heure formidable pendant laquelle il excelle vraiment, il va porter un regard acéré, percutant, on ne peut plus pertinent sur les innombrables contradictions de nos sociétés en pleine déliquescence.


Pendant cette heure aux multiples fou-rires (je crois que je n'ai jamais autant ri pendant soixante minutes), il va flinguer à tour de vanne.
Mais pas n'importe comment !
En mettant le doigt là où ça fait mal !


Car le rire de Haroun est un rire « politique » .
Politique, au sens étymologique et noble du terme : la politique, c'est la vie de la cité, la vie de la société dans laquelle nous sommes plongés.


Et ce n'est pas pour rien que son spectacle s'appelle « Tous complices ».

Nous avons tous notre part de responsabilité. Et il le sait. Et il le démontre.


Responsabilité dans le fait que certains hommes et femmes politiques soient élus (et même réélus en permanence, suivez mon regard...), responsabilité dans la montée des extrémismes, du terrorisme, dans le développement du racisme, du djihadisme, dans l'indifférence envers les tiers et quart-mondes.


Responsabilité dans l'achat de doudounes orange fluo qui piquent les yeux. (J'avais promis à ma voisine de banquette dans le public hier soir de glisser ici cette fine allusion...)


Haroun aborde tous ces sujets, avec des moments hilarants. (Et je ne parle même pas de son imitation du raptor, qui ravirait Spielberg...)

 

Qu'on ne s'y trompe donc pas : son humour est un humour engagé.
Sans avoir l'air d'y toucher et en nous faisant vraiment beaucoup rire, il nous fait surtout réfléchir.
Humour engagé, et parfois très noir : il est certain du réchauffement climatique, la preuve en est que le 13 novembre, à Paris, on trouve de plus en plus de monde en terrasse...
Un humour libérateur, aussi.


Ses analyses sont remarquablement pertinentes, son regard sur les différences, les incohérences, les injustices de notre monde, ce regard-là relève d'une grande acuité.


De plus, son écriture est très fine.
Il serait vain de vous retranscrire davantage de ses vannes, tellement dans sa bouche elles prennent toute leur dimension.


Je voudrais juste vous rapporter l'une des nombreuses questions qu'il pose, et qui moi, m'a fait hurler de rire : « comment fait-on pour écrire « ne pas toucher » en braille ? »

Je vous laisse méditer sur toutes les implications qui relèvent de cette question-là...


Précipitez-vous donc toutes affaires cessantes au BO Saint-Martin : allez voir le spectacle de Haroun !
Dans les années qui viennent, vous pourrez dire « j'ai assisté aux débuts d'un grand talent. J'y étais ! ».
En effet, une grande carrière est devant lui.

----------

http://www.haroun.fr/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article