Comédie Française - Bureau des Lecteurs - Jour 2

Publié le par Yves POEY

Jennifer Decker - Marina Cappe - Christophe Montenez - Laurent Muhleisen - Cécile Brune - (c) Photo Y.P.

Jennifer Decker - Marina Cappe - Christophe Montenez - Laurent Muhleisen - Cécile Brune - (c) Photo Y.P.

C'est la pièce "Et le ciel est par terre" de Guillaume Poix qui était lue hier soir, dans le cadre de cette première session du Bureau des Lecteurs.
Une lecture dirigée par Laurent Muhleisen, le Conseiller littéraire du Français.

Une famille en plein quartier voué à la rénovation urbaine.
Les tours sautent les unes après les autres.

Il en reste une.
Celle de cette famille, la mère et les trois grands enfants qui ne peuvent quitter le logis en raison des mauvaises conditions socio-économiques.

Le deuil du père. Le point de départ.

Guillaume Poix nous plonge au sein d'un "drame ordinaire" qui va nous dire la formidable capacité humaine à survivre, à continuer coûte que coûte.

Oui, la mère est cruelle, oui, elle a des mots qui blessent ses enfants.
Mais c'est parce qu'elle ne sait pas leur dire qu'elle les aime.
Et la réciproque est vraie.
Dans cette famille, on ne sait pas dire que l'on s'aime. On ne sait pas.On n'ose pas.

La pièce court sur neuf mois (une gestation...), avec des moments drôles, parfois émouvants parfois tragiques.
Un autre drame surviendra...

L'auteur a tout particulièrement soigné le registre de langue de cette famille.
Un registre familier, un registre aux multiples scories, le langage des gens simples, ordinaires.
Vrais.

Une nouvelle fois, Cécile Brune est époustouflante. (Pléonasme ! )
Sa lecture du rôle de la mère est émouvante, drôle, touchante, poignante...

Jusqu'au dernier mot :

Allez !

 

Comédie Française - Bureau des Lecteurs - Jour 2

Publié dans Lecture

Commenter cet article