Comédie Française - Bureau des Lecteurs - Jour 1

Publié le par Yves POEY

Alain Lenglet - Stéphane Varupenne - Elliott Jennicot - Ji Su Jeong - (c) Photo Y.P. -

Alain Lenglet - Stéphane Varupenne - Elliott Jennicot - Ji Su Jeong - (c) Photo Y.P. -

Hier soir, c'est la pièce « L'abeille » du dramaturge japonais Hideki Noda qui ouvrait la première des trois sessions du Bureau des Lecteurs pour cette saison 2016-2017.


Tokyo. Un quartier résidentiel des années 70.
Ido, un banal employé de bureau, rentre chez lui. Il a acheté sur le chemin du retour un cadeau d'anniversaire pour son fils.


Seulement voilà.
Il ne peut pas rentrer chez lui : sa femme et son fils ont été pris en otage par Ogoro.


Ni une, ni deux : Ido se dirige chez Ogoro et à son tour prend en otage la femme et le fils du preneur d'otage.


Situation dramaturgique miroir.


La violence va engendrer la violence, dans une société d'enfermement symbolisée par cette abeille bloquée sous une tasse de thé renversée, qui va donner son titre à cette pièce.


C'est le thème principal, avec également une dénonciation de l'attitude de certains média, de ce texte d'Hideki Noda, écrit et créé en 2006 au studio de Soho, à Londres.


Alain Lenglet, Stéphane Varupenne, Elliott Jennicot, habilement dirigés par Maryse Estier, élève-dramaturge de l'Académie de la Comédie Française, ont parfaitement su faire passer la tension, la violence inhérentes à la pièce, (on y mutile beaucoup...), mais également l'humour noir qui règne en permanence.


Une fois la salle rallumée, bizarrement, beaucoup de spectateurs dont votre serviteur comptaient leurs doigts.

Comédie Française - Bureau des Lecteurs - Jour 1

Publié dans Lecture

Commenter cet article