Le conte divers

Publié le par Yves POEY

L'entrée du CNSAD / Photo Charvex / Wikipedia -

L'entrée du CNSAD / Photo Charvex / Wikipedia -

Je voudrais attirer aujourd'hui votre attention sur un article du Monde daté du 16 mai dernier.
Cet excellent  papier, que l'on doit à Agathe Chamet, intitulé "
Les grandes écoles de théâtre à l’heure d’une plus grande diversité", pointe du doigt la difficulté (apparemment de moins en moins importante) qu'ont les jeunes gens issus des banlieues françaises à accéder aux grandes écoles française de théâtre.

Agathe Chamet donne notamment la parole à Houda Benyamina, réalisatrice franco-marocaine et cofondatrice de l’association 1 000 visages.

Houda BENYAMINA - (c) Photo D.R.

Houda BENYAMINA - (c) Photo D.R.

Pour elle, il est important que ces jeunes se disent que l'accès à ces grandes écoles ne leur est pas fermé.
Elle pose évidemment en filigranne une vraie question : comment avoir suffisamment confiance en soi quand on vient d'une banlieue où l'on sait bien que la discrimination positive n'est pas toujours (c'est un euphémisme) la règle ?....
Et pourtant c'est possible : Houda Benyamina donne l'exemple de Melle Oulaya Amamra, de Viry-Châtillon, en Essonne, qui vient de réussir le concours d'entrée au prestigieux CNSAD, le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.
Mille trois cent trente-deux candidats s’y sont présentés, cette année pour trente et une places.

Ce papier fait bien entendu écho à celui d'Emmanuelle Bouchez, publié en juillet dernier dans Télérama : "Sur les tréteaux, ça manque de couleurs !"
C'est après la sortie des écoles de théâtre que la situation est encore plus inégale.
Le chapeau de l'article est on ne peut plus éloquent : "A quand un Alceste joué par un Arabe ou un Noir ? Malgré quelques initiatives, le théâtre français peine encore à confier de tels rôles à des artistes issus des minorités. Et rechigne à leur laisser le contrôle des grandes scènes".

Alors oui, Eric Ruf, administrateur de la Comédie Française comptait bien faire bouger les lignes.
Voici ce qu'il déclarait tout juste après sa nomination : « Le jour où il y aura au moins cinq Noirs dans la troupe, cela ne sera plus une question. En parler ainsi prouve de fait notre retard. »
A ce propos, Monsieur l'Administrateur, voici les pensionnaires que vous avez justement "castés" depuis cette nomination :

(c) Photo Stéphane Lavoué

(c) Photo Stéphane Lavoué

(c) Photos Stéphane Lavoué

(c) Photos Stéphane Lavoué

Comme dirait ma boulangère préférée :
"Y'a encore du boulot !"
Nul doute effectivement que la diversité s'installera de plus en plus sur nos hexagonales planches.
Et c'est tant mieux !

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article