C'est un beau voyage, c'est une belle surprise !

Publié le par Yves POEY

Voici quelques semaines, je vous avais écrit tout le bien que je pensais de ce jeune comédien à l'avenir plus que très prometteur, je veux bien entendu parler de Lionel Cécilio :

C'est un beau voyage, c'est une belle surprise !

Lionel, fort de sa passion pour un certain Gustave Flaubert (on connaît des addictions beaucoup moins recommandables...), Lionel, donc, vient tout juste d'écrire et jouer un spectacle épatant aux Déchargeurs.
Un spectacle intitulé "Voyage dans les mémoires d'un fou".
Je vous avais narré tout ceci
ici même.

C'est un beau voyage, c'est une belle surprise !

Il se trouve que je l'ai rencontré récemment, Lionel.
Il m'a confié une info qui pourrait bien encore booster sa carrière !
Je vous rappelle qu'avant de produire son propre spectacle, il avait endossé au théâtre des Variétés le rôle d'Aladin dans le spectacle au titre éponyme, mis en scène par Jean-Philippe Daguerre.
Voici une petite video le montrant portant le costume oriental.

C'est un beau voyage, c'est une belle surprise !

Si nous avons reparlé de tout ceci lundi soir c'est que ce spectacle vient d'être nommé par l'Académie des Molières dans la catégorie "Spectacle Jeune Public".
Ce qui bien entendu est déjà une vraie réussite.
Mais ce n'est pas tout.
Lionel m'a confié qu'il avait reçu ces jours-ci un appel téléphonique de cette même Académie des Molières : sa présence était absolument requise lors de la prochaine cérémonie, le 23 mai prochain, au théâtre des Folies-Bergère. Un numéro de fauteuil lui était même attribué en bonne place...

Bien entendu, sans vendre la peau de l'Ours avant de l'avoir empaillée, vous conviendrez avec moi qu'il est des signes moins encourageants et porteurs d'espérances.
Croisons les doigts !
Bien évidemment, nous en reparlerons ici même, en temps et en heure voulus !

--------- 

Avant de vous rendre à vos occupations favorites, je vous annonce d'ores et déjà pour demain la publication du quatrième acte de ma grande tragédie "Alexandrins au Château", entreprise dans le but d'édifier grandement et pleinement les masses !

Alors qu'Outre-Atlantique les deux prétendants au trône, Hillary et Donald, s'affrontaient sauvagement (
c'était ici), au Royaume de France, un mot, un seul, occupait l'opinion.
Ce mot était-il "Amour", "Espoir", "Liberté", "Bonheur" ou bien encore "Solidarité" ?
Que non pas !
il s'agissait d'un mot beaucoup moins porteur, reconnaissons-le, de félicités en tous genres...
Je veux bien entendu parler du mot "Travail".

C'est un beau voyage, c'est une belle surprise !

Publié dans Rencontre

Commenter cet article