Dom Juan et Sganarelle

Publié le par Yves POEY

Loîc Corbery, Sociétaire de la Comédie-Française, en fâcheuse posture....

Loîc Corbery, Sociétaire de la Comédie-Française, en fâcheuse posture....

Quelle excellente initiative de la part d'Arte que celle d'avoir commandé à Vincent Macaigne cette version TV du classique de Molière !
Attention : il s'agit d'une version décapante. Très décapante.
A tel point que Sganarelle tente même de donner des calmants à son maître.
Car on le voit à l'oeuvre, Dom Juan. Plus à l'oeuvre, ça ferait même trop.
Et c'est tant mieux.
On peut encore bousculer Molière ! On doit encore bousculer Molière !
Dans cette même distribution que la denière mise en scène en date de Jean-Pierre Vincent au Français, le décidément excellent Loïc Corbery s'en donne à coeur joie, en furieux libertin, pissant sur un crucifix et tapant la baston avec des travelos du Bois de Boulogne.
C'est une débauche de corps nus, filmés de façon très glaçante, (trop ?), dans une espèce de road-movie de presque deux heures. Un brin de provoc' ne peut jamais nuire.....
Encore une fois, j'ai adoré Serge Bagdassarian, (autre sociétaire du Français), qui, en valet moralisateur, est épatant !
Je vous livre ci-dessous la video en replay : attention, ne tardez pas, Arte ne la laissera pas en permanence à disposition.

--------

Avant de vous rendre à vos occupations favorites, je vous donne rendez-vous demain ici-même pour un reportage-photo dans les coulisses de l'Odéon.
Nous nous retrouverons même sur (et sous) la scène de ce prestigieux théâtre.
A ne pas manquer !

Publié dans Actualité

Commenter cet article