La princesse au petit pois

Publié le par Yves POEY

La princesse au petit pois

Hilarant ! Jubilatoire ! Drôlissime !

Edouard Signolet nous donne une version décapante et très second degré de ce célèbre conte d'Andersen.
Ici, c'est la partie "quête initiatique" du prince qui est surtout mise en avant.
Avant de trouver princesse à son pied, le prince jamais sorti des jupes de sa mère va en "baver" !
Ce nigaud va subir bien des épreuves, sans trop s'en sortir, d'ailleurs.
Les quatre comédiens français, sous la houlette de Signolet, s'en donnent à coeur joie.
Grâce à une scénographie particulièrement réussie (on voit que nos impôts sont bien utilisés, car même sur une "petite pièce", d'assez gros moyens techniques sont mis en œuvre...), Elsa Lepoivre, Giorgia Scalliet, Jérémy Lopez et Eliot Jennicot se régalent, et nous avec.

Les qualités de mime et de danseur de ce dernier sont d'ailleurs pleinement utilisées.
Les enfants présents au Studio-théâtre ne s'y trompent d'ailleurs pas : c'est un festival de rires qui ponctue cette heure trop vite passée. (Si vous avez envie de faire aimer le théâtre à vos rejetons, n'hésitez d'ailleurs surtout pas...)
Car c'est également la grande force du premier théâtre de France que de proposer deux fois par an des spectacles destinés aux tout jeunes spectateurs.

Mais qu'on se rassure ! Les adultes ne sont pas oubliés : voir la grande tragédienne Elsa Lepoivre en femme-cougar, (au propre comme au figuré...) tentant d'asservir ses petits copains du Français, cette vision-là est véritablement jouissive.

Publié dans Critique

Commenter cet article